4 posts / 0 nouveau
Dernière contribution
jake gittes
Portrait de jake gittes
Offline
Last seen: Il y a 3 années 1 mois
Joined: 16/09/2012 - 12:52
[SR4A] Nouvelle campagne - questions règles / BG / scénarisation

[SR4A] Nouvelle campagne - questions règles / BG / scénarisation

Bonjour à tous!

Après une (longue) période d'absence je reviens avec quelques questions. Je remets le nez (difficilement) dans la V4 de Shadowrun dans le but de faire jouer une petite campagne non linéaire.

Ce que j'appelle non linéaire n'est pas un bac à sable mais une campagne où les épisodes ne se suivent pas: au lieu de jouer les scénario A, B, C, D et E dans cet ordre, les joueurs joueront A, E, C, D et B. C'est un découpage un peu à la Tarantino (Pulp Fiction, Kill Bill...) et également inspiré de A l'aube du 6eme jour pour donner des équivalents cinématographiques.

Je n'ai pas vraiment d'autre choix que de détailler mon propos pour être le plus clair possible, les questions auxquelles je cherche des réponses sont plus bas.

 

A = Scénario A (joué)

Scène de fin : Ce scénario se termine sur les PJ se rendant en voiture sur une ligne de Ley pour effectuer la quête métaplanaire du mage du groupe.

 

B = Scénario 1.x (non joué)

Scène de début : toujours dans la même voiture se rendant au lieu de la quête astrale.

Les personnages commencent leur quête astrale. À leur réveil, quelques heures ou jours plus tard ils sont pris par une corpo qui leur propose un marché qu’ils ne peuvent pas refuser : travailler pour eux. Ils devront faire un certain nombre de choses durant les 5 années à venir.

Plusieurs solutions sont proposées pour les forcer à travailler ainsi :

–la corpo tient en otage des personnes qui sont chères aux PJ.

–la corpo a implanté sur eux un virus ou des bombes corticales.

Scène de fin : Après première mission (fin ouverte)

 

C = Scenarii 1.x' -1.x" (non joué)

Ces scénarii sont une suite de missions se sont déroulant entre 2070 et 2075.

 

D = Scénario 1.y (non joué)

Scène de début : après plusieurs missions (fins ouvertes)

Le scénario suite, à la réalisation d’objectifs, met un terme au « contrat » des PJ. Leurs employeurs à la fin de ceci les placent là où ils étaient cinq ans auparavant, sur la ligne de Ley, quelques minutes avant leur éveil. Leur mémoire des cinq dernières années est effacée.

Scène de fin : s’endorment exactement là où il se sont réveillés en B.

 

E = Scénario 1.z (non joué)

Scène de début : Se réveillent là où ils se sont endormis en D.

Le scénario commence sur le réveil des PJ cinq années après le départ pour la quête métaplanaire du mage. Ils n’ont aucun souvenir de ce qui s’est passé durant cet intervale. Officiellement on leur raconte qu’ils ont dormis astralement durant 5 ans et sont toujours en vie : du jamais vu !

Le scénario les réhabilite à la vie, ils sont faibles (d’où le peu d’XP). À la fin du scénario quelqu’un, avant de mourir, leur dit qu’il sait parfaitement qui ils sont et ce qu’ils ont fait durant ces cinq ans.

Scène de fin : ouverte, informations. On peut songer à un F qui est la vengeance.

 

Chronologie du point de vue du joueur : A, E, C, D, B ou A, E, C, B, D.

Question: quel est le meilleur choix dramatiquement parlant ?

 

Problème 1 : Si les PJ refusent d’obtempérer en faveur de la corpo : quels sont les moyens de pression ? (proches, virus, technologie…)

Ce que j’en dis : Il est trop tôt pour réfléchir à ceci, mais s’il faut choisir une solution, celle de la pression sur les proches est très classique mais plus dramatique que les autres, n'ayant aucun contrôle sur le bon vouloir de la corpo. Le virus ou les bombes peuvent d’une manière ou d’un autre être neutralisé.

Ce que les règles disent : Absolument rien, c’est purement narratif. Les bombes corticales se trouvent page 335 de SR4; concernant le virus il faut en trouver un qui puisse affecter les joueurs sans trop de conséquences sur le long terme. Du surcroit, leurs employeurs seront les seuls à avoir la solution. La solution pourrait être de créer un virus.

 

Problème 2 : Si un ou plusieurs PJ meurent durant les missions : que ce passe-t’il ? Est-il possible qu’ils aient été clonés et leur mémoire transférée ?

Ce que j’en dis : Le clonage répond à la question, mais il empêche tout reroll. La question et la réponse sont les mêmes si les PJ se suicident (ce pourquoi faire pression sur des proches est plus indiqué, ça leur donne une raison de vivre). Les PJ étant tous magiciens, comment le clonage répond-il à la magie ? Là où ça peut être intéressant c’est que clones ne peuvent pas être des magiciens, donc faire une sorte de reroll déguisé. Ceci pose problème pour la partie E : les PJ devraient pouvoir utiliser de la magie et ne pas s'apercevoir du subterfuge.

Ce que les règles disent : Tout et son contraire. J'avais déjà abordé la question du clonage dans un sujet il y a longtemps (http://www.shadowforums.com/node/532).

 

Problème 3 : Quel(s) outil(s) (magique(s) ou synthétique(s)) pourrai(en)t avoir effacé leurs mémoires sur le long terme ?

Ce que j’en dis : Rien. Je sèche platement.

Ce que les règles disent : L'utilisation d'un filtre mémoriel ne palie pas aux souvenirs d'avant cette pose. De plus un filtre sur cinq années parait très court.

Max Anderson
Portrait de Max Anderson
Offline
Last seen: Il y a 2 années 5 mois
Joined: 22/08/2012 - 08:35
L'idée est intéressante, mais

L'idée est intéressante, mais ambitieuse. Les chausses-trappes sont nombreux dans ce genre de projet...

D'abord, le fait de jouer les scénarios dans le désordre signifie effectivement que tu graves dans la pierre certaines choses qui seront pourtant jouées après. Ca peut être intéressant si tes joueurs se disent "comment en est-on arrivé là ?" plutôt que "comment empêcher que ça n'arrive ?"

Ensuite, vas-tu expliquer à tes joueurs que les scénarios ne sont pas joués dans l'ordre chronologique ? Ou bien comptes-tu les "leurrer" avec l'espoir d'une révélation fracassante plus tard ?

Enfin la consistance du récit (qui est déjà parfois malmenée en JDR) peut aussi en souffrir puisqu'un certain côté "artificiel" pourra être ressenti quand des ajustements du scénario seront nécessaires pour rester consistants avec les parties passées qui traitent d'un moment futur en jeu.

 

Pour l'ordre AECBD me paraît étrange parce que ça veut dire que tes PJ réalisent des missions sans savoir pourquoi. La motivation des personnages est déjà souvent un point faible dans Shadowrun, là cela risque d'être encore plus criant (d'autant plus si les missions ne cadrent pas avec leurs valeurs, ce qui devrait être le cas pour être intéressant s'il s'agit d'un emploi "forcé" par les corpos).

Personnellement j'aurais même commencé par E, mais apparemment c'est trop tard Tongue

 

Pour ce qui est des moyens de pression, à ta place je ne les inventerais pas. J'en parlerai à mes joueurs à la place, en leur disant :

"la Corpo X a réussi à te forcer à travailler pour elle, car elle connaissait ton point faible. Comment s'y est-elle prise pour te faire plier ?" : tu pousses ton joueur à faire du RP, et tu es sûr d'avoir une raison qui lui tient à coeur plutôt que de deviner... et de risquer de te tromper ! Ca nécessite par contre d'avoir une discussion avec tes joueurs et d'être bien sûr qu'ils aient compris que l'objectif est de créer une histoire intéressante et pas juste de faire "gagner" leurs persos.

 

Pour ce qui est de la mort des persos, là tu t'attaques à un gros morceau (et qui vaut pour toutes les modifications physiques importantes, comme un bras cyber ou la perte d'un oeil). Je n'ai pas vraiment de conseil à te donner.

J'ai bien une idée retorse : si un PJ doit mourir, laisse-le mourir. Un peu plus tard, le personnage revient, comme si de rien n'était (avec éventuellement une tirade sur ses salauds de PJs qui l'ont laissé pour mort en arrière). Vers la conclusion, révèle que le PJ qui a "échappé à la mort" est bel et bien mort, et que c'est maintenant un shedim qui occupe son corps...

jake gittes
Portrait de jake gittes
Offline
Last seen: Il y a 3 années 1 mois
Joined: 16/09/2012 - 12:52
Merci de ta réponse :) .

Merci de ta réponse :) .

Je vais essayer de répondre dans l'ordre en précisant ce que j'ai indiqué plus haut.

[...] tu graves dans la pierre certaines choses qui seront pourtant jouées après. Ca peut être intéressant si tes joueurs se disent "comment en est-on arrivé là ?" plutôt que "comment empêcher que ça n'arrive ?"

C'est l'idée. J'avais déjà réussit le coup avec un scénario (d'Hellywood tiré d'un vieux Casus il me semble). L'idée c'est vraiment de les "leurrer", mais pas de leur cacher la vérité. Idéalement, la narration doit donner des infos que je ne peux pas donner d'invididu à individu : exemple tout bête, après le scénario E, l'un des joueurs me demande la date, je lui décris ce qu'indique son commlink, ce n'est pas moi qui en début de partie leur dit "on est le [...]".

Enfin la consistance du récit (qui est déjà parfois malmenée en JDR) peut aussi en souffrir puisqu'un certain côté "artificiel" pourra être ressenti quand des ajustements du scénario seront nécessaires pour rester consistants avec les parties passées qui traitent d'un moment futur en jeu.

C'est pour ça que le scénario E, le plus avancé dans l'histoire est avant tout centré sur leur réabilitation et sur un huit clos (un truc à la Piège de Cristal) comme ça j'ai un contrôle spatio-temporel quasi total et l'idée du scénario est surtout de la survie.

l'ordre AECBD me paraît étrange parce que ça veut dire que tes PJ réalisent des missions sans savoir pourquoi.

C'est là où ça pose problème. Si A->E peut se suffire à lui même, dès le C ils peuvent poser des questions qui n'ont pas lieu d'être à des PNJ (quel jour on est, quelle année...) et verbaliser en tant que personnage des incohérences que le joueur relève. Là  la solution devrait être l'inverse de ce que j'indiquais plus haut, c'est à dire exposer d'individu à individu que tout est normal. L'absence apparente de motivation est un problème de plus.

j'aurais même commencé par E

Oui, malheureusement j'ai eu l'idée après coup.

"la Corpo X a réussi à te forcer à travailler pour elle, car elle connaissait ton point faible. Comment s'y est-elle prise pour te faire plier ?"

C'est une idée interessante qui peut intervenir dans le C dès qu'ils posent des questions d'incohérence.

si un PJ doit mourir, laisse-le mourir. Un peu plus tard, le personnage revient, comme si de rien n'était [...] c'est maintenant un shedim qui occupe son corps

J'aime beaucoup ça simplifie énormément la thématique du clonage, je prends ! Pour ce qui est des augmentations tous mes PJ jouent des magiciens (et en plus se sont tous des Elfes spéciaux: un bébé pointe, une Dryade et un Wakyambi; je n'ai rien imposé à ce niveau) donc il y a peu de chance qu'ils cèdent au chrome. Pour les membres coupés ça sera à moi de faire attention dans les blessures que je leur inflige.

[(1D10/2)][(1-10)/2]5c-2D4[2-8]7c-1D6+1D4[2-10]9c-1D4+1D8[2-12]11c-1D8+1D6[2-14]13c-2D6+1D4[3-16]14c-3D6[3-18]15c-5D4[5-20]16c

            

shovan
Portrait de shovan
Offline
Last seen: Il y a 6 mois 1 semaine
Joined: 30/08/2012 - 12:05
Ne joue JAMAIS avec le temps

Ne joue JAMAIS avec le temps !

 

Surtout avec des joueurs de JDR, cela va partir en sucette !

Le seul bon humain est un humain mort. Et encore, généralement, il pue !